Nouvelle-Zélande : la e-cigarette intégrée aux politiques anti-tabac

27 juin 2019 / Par Trust Medias

La Nouvelle-Zélande est un des premiers pays au monde à intégrer officiellement la cigarette électronique dans ses politiques de santé publique contre le tabagisme. Le gouvernement local vient de lancer un site d’information sur le sujet pour accompagner les fumeurs qui veulent arrêter la cigarette et la remplacer par des cigarettes électroniques.

Le sujet fait débat aux quatre coins du monde. La cigarette électronique est-elle un moindre mal et potentiellement une arme pour lutter contre le fléau de la cigarette ? La Nouvelle-Zélande est l’un des premiers pays à avoir tranché en lançant au début du mois de juin le site Vaping Facts, qui se donne pour mission de donner des informations fiables aux fumeurs faisant le choix d’arrêter de fumer à l’aide de cigarettes électroniques.

Le site, lancé par le ministère de la Santé néo-zélandais, se divise en trois sections, qui illustrent les objectifs des autorités sanitaires de Wellington. « The Facts of vaping » qui fait le point sur les données scientifiques concernant la cigarette électronique (notamment en ce qui concerne sa nocivité et le manque de recul sur les risques à long-terme) ; « Vaping vs Smoking » qui insiste sur les avantages du vapotage par rapport à la cigarette (qu’on estime de l’ordre de 90 à 95% moins nocif) ; « Vaping to quit smoking », enfin, sur l’avantage de la cigarette électronique dans le sevrage tabagique.

Cette dernière section représente d’ailleurs l’enjeu principal du site qui, sur la base d’études récentes démontrant que la cigarette électronique est un outil efficace pour arrêter la cigarette (avec des résultats deux fois supérieurs aux patchs et gommes à la nicotine par exemple), veut convaincre les fumeurs néo-zélandais que la cigarette électronique peut les aider à arrêter le tabac.

Surtout, comme l’explique la ministre néo-zélandaise de la Santé, Jenny Salesa, le grand public est généralement mal informé des atouts et des risques de la cigarette électronique sur la santé. « Nous savons grâce aux données de Google qu’il y a un nombre important de recherches d’information sur le vapotage qui ne trouvent pas de réponses satisfaisantes. (Grâce au site) les gens n’auront plus à se fier à des sources non fiables comme des vidéos Youtube ou des sites étrangers », a-t-elle indiqué lors de la cérémonie de lancement du site.

Selon elle, Vaping Facts a vocation à être « une source d’information centralisée et crédible » sur la cigarette électronique pour offrir des outils supplémentaires aux fumeurs souhaitant abandonner la cigarette.

Partagez sur :
Laissez un commentaire :

* Veuillez remplir tous les champs correctement.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

EnglishFrenchGermanItalianSpanish